Sécurité

Secours d’Urgence

Police secours   17
Gendarmerie de Vif 04 76 72 63 22
Disparition d'un enfant 116 000
Pompiers   18
Secours en montagne    04 76 22 22 22

Tontes et feux

Le brûlage de déchets végétaux des jardins est interdit par les particuliers. (articles 84-1 du Règlement Sanitaire Départemental de l’Isère et L541-1 du Code de l’Environnement  et courrier du 14 mai 2008 du Préfet de l’Isère).

Les travaux de jardin ou bricolage entraînant des nuisances sonores sont autorisés aux horaires suivants

Jours ouvrables Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, vendredi

de 8h30 à 12h et de 14h00 à 19h30

Samedi

de 9h à 12h et de 15h à 19h

Dimanche et tous jours fériés

de 10h à 12h

Consignes cambriolages

Consignes en cas de cambriolage

 

Lancement du système de vigilance citoyenne

 

La sécurité publique est une priorité de la nouvelle municipalité.

Pour cela, la Mairie en partenariat avec la Gendarmerie Nationale a décidé de lancer le dispositif de vigilance citoyenne. Ce système connu également sous le terme de voisins vigilants est né dans les pays anglo-saxons en 1960 et est apparu en France dans les années 2000.

Depuis le lancement du dispositif vigilance citoyenne le 27 février 2015, une première réunion publique point d'étape s'est tenue le 15 septembre 2015 en Mairie en présence de 15 habitants de notre village. Vous pouvez consultez ici la présentation de cette soirée. Le 22 mars 2016, une deuxième réunion bilan regroupant une vingtaine d’habitants, Monsieur le Maire, deux gendarmes du commandement de la brigade de Vif ainsi que le conseiller municipal délégué à la sécurité, s'est déroulée en salle du conseil à 20h30.  Durant celle-ci , un bilan annuel a été dressé. Il en ressort que le dispositif rassure les concitoyens, permets un échange rapide et efficace sur des actes d'incivilités et de malveillances avec les forces de l'ordre. Vous pouvez consultez ici la présentation de cette soirée. A l'issue de cette dernière, deux nouveaux habitants ont rejoint les 33 voisins déjà référencés.  La troisième réunion a eu lieu le 13 octobre 2016, consultez ici la présentation de la soirée.

La France propose en effet un système reposant sur une vigilance non agressive, basée sur l'observation, la solidarité, l'échange de renseignements avec les autorités municipales et les forces de l'ordre.

Le 22 juin 2011, une circulaire a été émise par le Ministère de l'Intérieur, portant sur un « dispositif de participation citoyenne ». Le Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant a déclaré à cette période :

« J'entends développer encore les actions partenariales susceptibles d'amplifier l'efficacité de la prévention de la délinquance. Aussi ai-je décidé d'étendre la mise en oeuvre du dispositif de participation citoyenne. Fondé sur la solidarité, le concept vise à développer un comportement de nature à mettre en échec la délinquance...
La majorité des retours d'expérience met en évidence une baisse significative de la délinquance d'appropriation dans les secteurs où le dispositif a été mis en oe
uvre. Certaines communes ont enregistré une baisse de 20 % à 40 % des cambriolages constatés...
Les voisins vigilants ne sauraient en aucun cas se prévaloir de prérogatives administratives ou judiciaires...
Parce qu'il renforce le contact et les échanges, ce concept participe autant de la sécurité que du lien social...
Cette démarche s'inscrit dans la large gamme d'outils de prévention de la délinquance déjà existants... ».

Le dispositif s'appuie donc sur la vigilance des particuliers vivant au sein d'une même zone géographique pour lutter contre la délinquance, notamment les cambriolages.

Le citoyen référencé comme voisin vigilant est un contact privilégié avec la Gendarmerie et la Commune. Celui ci remonte des informations importantes auprès de ces deux institutions et reçoit des messages de préventions et alertes de celles-ci.

Une convention tripartite portant sur le fonctionnement, les obligations et responsabilités de la commune, de Gendarmerie, de la Préfecture sera signée entre le Préfet de l'Isère, le Commandement de Groupement de Gendarmerie Départementale de l'Isère, et le Maire de Saint-Paul de Varces.

Le dispositif Vigilance Citoyenne a été présenté à la population lors d'une réunion publique le 27 février 2015 à 20h30, en salle du Conseil de la Mairie de Saint-Paul de Varces en présence de Monsieur le Maire, d'élus de la commune et de réprésentants de la Gendarmerie Nationale. Vous pouvez retrouver la présentation du dispositif ici.

Une signalétique particulière sera posée aux diverses entrées du village dans les prochains mois.

Le dispositif VIGILANCE CITOYENNE :

Ce n'est pas de la délation !

C'est la participation à sa propre sécurité et à celle des autres.

Pour rejoindre le dispositif en place auquel déjà plusieurs habitants ont adhérer, il suffit de remplir le formulaire de participation et de signer la charte du fonctionnement du dispositif soit en Mairie de Saint-Paul de Varces soit à la Brigade de Gendarmerie de Vif. L'adhésion à ce dispositif est totalement gratuit.

N'hésitez pas à diffuser le flyer de présentation du dispositif auprès de votre voisinage.

 

 Article du Dauphiné Libéré du 02 mars 2015

 

Alerte canicule - niveau orange

il y a 11 jours

Alerte canicule- niveau orange dans le département de l'Isère

Le Préfet vous informe que le département de l’Isère est placé en ALERTE ORANGE CANICULE à compter de ce jour suite aux informations fournies par Météo France.

En effet, les températures sont actuellement très élevées dans le département de l’Isère, atteignant 34,5° C en journée, avec de fortes températures nocturnes.

Mardi 31 juillet, les températures seront en légère hausse, avec des minimales voisines de 22 degrés dans la ville de Grenoble et des maximales de 35 à 39 degrés.

Le préfet de l’Isère rappelle les consignes de précaution suivantes pour se protéger des effets néfastes de la chaleur :

Utilisez le ventilateur et/ou la climatisation ou essayez de vous rendre dans un endroit frais.

Mouillez votre corps plusieurs fois par jour à l’aide d’un brumisateur, d’un gant de toilette ou en prenant des douches.

Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour, même sans soif, et continuez à manger normalement.

Ne sortez pas aux heures les plus chaudes.

Si vous devez sortir, portez un chapeau et des vêtements légers.

Limitez vos activités physiques.

Pour les personnes vulnérables (personnes âgées de plus de 65 ans, nourrissons, jeunes enfants de moins de 4 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes) la vigilance doit être accrue :

Prenez des nouvelles des personnes âgées, isolées, ou souffrant de maladies chroniques que vous connaissez ou rendez-leur visite deux fois par jour.

Accompagnez-les dans un endroit frais.

En cas de maladie ou de troubles du comportement, appelez un médecin.

Si vous avez besoin d’aide, appelez la mairie.

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée :

Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer.

Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.

Nausées, vomissements, diarrhée, soif.

Crampes musculaires.

Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).

Agitation nocturne inhabituelle.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites :

http://solidarites-sante.gouv.fr/…/risques-climati…/canicule

http://inpes.santepubliquefrance.fr/…/can…/canicule-agir.asp

http://www.isere.gouv.fr/…/Adoptez-les-bons-reflexes-en-cas…

Un NUMÉRO VERT « info service » est également mis à disposition du public pour toutes informations ou conseils :

0 800 06 66 66 (du lundi au samedi, de 9 à 19 heures)

Si vous avez connaissance d’une personne se trouvant en difficulté du fait de ces fortes chaleurs, n’hésitez pas à appeler les services de secours :

Le 15, numéro d'appel gratuit du service d'aide médicale urgente (SAMU).

Le 115, numéro d'appel gratuit des urgences sociales, qui a pour mission d'informer, orienter et rechercher un hébergement pour les personnes sans domicile fixe.

x